Peau et acné

Les fonctions de la peau

Le rôle protecteur de la peau est bien connu. Mais cet organe n’est pas qu’une simple enveloppe. Sa superficie de 2 m2 environ lui permet de jouer un rôle majeur en tant qu’organe d’élimination. Elle a une fonction d’émonctoire c’est-à-dire qu’elle permet à l’organisme d’éliminer les excès qui n’ont pu être traités par les émonctoires principaux : foie, intestins reins, poumons.

Les glandes sébacées, par l’intermédiaire de la sueur, vont prendre le relais des reins lorsque ceux-ci sont fatigués. La sueur contient du sel, des acides, de l’urée, de l’ammoniaque. Certains thérapeutes parlent du 3ème rein.

Les glandes sudoripares vont sécréter le sébum composé de  lipides qui forment un film protecteur. Ce film va maintenir l’hydratation et la souplesse de la peau.

Sébum et acné

La sécrétion de sébum est influencée par de nombreux facteurs : les variations hormonales, l’état nerveux, une mauvaise dégradation des graisses apportées par l’alimentation. La peau joue le rôle d’émonctoire de secours lorsque  le foie est saturé.

Si la sécrétion est trop importante les pores se bouchent et  apparaissent les points noirs qui peuvent s’infecter, se transformer en boutons disgracieux : l’acné particulièrement fréquent à l’adolescence.

L’acné atteint environ 80% des adolescents et guérit spontanément vers l’âge de 19 ans, dans 90% des cas, sans laisser de cicatrices.

Durant cette période de recherche d’identité l’image de soi se construit. L’acné ne doit pas être considérée uniquement comme un problème d’esthétique. Un problème d’acné peut conduire à un repli sur soi, à un réel mal-être car à l’adolescence l’image de soi se limite souvent à l’image que nous renvoie dans le miroir.

Cause de l’acné

Chez l’adolescent l’acné est due essentiellement aux changements hormonaux. Mais l’alimentation trop riche en mauvaises graisses, en sucre et  en laitages a une part importante. Les carences en minéraux peuvent également occasionner des problèmes de peau.

La peau et le système nerveux proviennent du même tissu qui s’est ensuite diversifié lors de la croissance de l’embryon mais des liens privilégiés persistent. Les déséquilibres du système nerveux peuvent se traduire au niveau de la peau. C’est lors de l’adolescence, période de fragilité émotionnelle, un facteur à ne pas négliger.

Une hygiène inadaptée amplifie également le problème.

Il faut donc s’attaquer à l’ensemble des causes :

Alimentation

Réduction des aliments en excès

Les adolescents ont souvent une alimentation déséquilibrée. L’abondance de sucre perturbe la flore intestinale qui n’assure plus une bonne dégradation des aliments. Les graisses cachées dans toutes les préparations industrielles ne sont plus transformées correctement et vont alors surcharger le foie. Lorsqu’il est saturé, comme nous l’avons dit plus haut, la peau devient un émonctoire de secours et les sécrétions de sébum augmentent.

Même si cela n’a pas été démontré il existe un lien entre la consommation de produits laitiers et l’acné. Il suffit de supprimer les laitages pendant 15 jours. L’amélioration très nette des problèmes d’acné suffit à prouver la corrélation.

Augmentation des aliments riches en minéraux et vitamines

La peau a besoin de vitamines de type A, B et C, de minéraux comme le zinc qui a des propriétés antibactériennes et d’acides gras essentiels de type Oméga 3. L’apport en antioxydants est indispensable dans la lutte contre l’acné.

Normalement l’adolescent devrait trouver tous ces éléments dans son alimentation.

Les fruits et légumes sont les principaux aliments « santé » pour notre peau car ils sont riches en oligoéléments, en vitamines et en antioxydants. Les deux principales sources de bonnes graisses ou acides gras insaturés sont les huiles végétales (de colza, de cassis, de noix, de soja…) et les poissons gras : le saumon, la sardine, le maquereau, l’anchois, le hareng.

Les aliments riches en zinc sont les huitres, les graines de citrouille ou de tournesol.

Hygiène de la peau

    • Il est faux de penser que l’acné provient d’un manque d’hygiène. Au contraire un lavage excessif avec des produits décapants va stimuler les glandes et augmenter la production de sébum donc aggraver l’acné.

L’adolescent doit se laver le visage 2 fois par jour le matin et le soir au coucher en utilisant un savon spécifique.

  • Si les boutons sont infectés il est recommandé de changer la taie d’oreiller régulièrement afin d’éviter la diffusion des bactéries.
  • Les couches de fond de teint destinées à masquer les boutons obstruent les pores de la peau donc aggravent le problème
  • Si l’adolescent  a des cheveux longs il est préférable de les attacher afin qu’ils ne frottent pas sur les boutons.

Composante psychologique

La compétition, la peur de l’échec scolaire et les problèmes familiaux sont de multiples raisons de stress. Tout le monde s’accorde maintenant pour dire que les maladies de peau, dont l’acné, sont favorisées par le stress et la fragilité émotionnelle. Le Docteur Pomey Rey, dermatologue et psychanalyste à l’hôpital Saint Louis considère que 80% des maladies de peau ont une origine psychologique. Notre peau a son propre langage et traduit les non-dits  de notre vie. L’épiderme et le système nerveux ont la même origine embryonnaire et  ne cessent de communiquer entre eux.

Si l’adolescent a du mal à communiquer il faut avoir recours à une aide extérieure afin qu’il puisse exprimer ses angoisses.

En outre, Oméga 3 et magnésium jouent un rôle déterminant dans l’équilibre nerveux.

Malheureusement,  l’agriculture industrielle a appauvri et déséquilibré les sols donc les fruits et végétaux tandis que les produits de la mer concentrent la pollution des océans. L’adolescence est une période qui se caractérise par des comportements alimentaires déséquilibrés.

Une supplémentation peut aider l’adolescent à traverser cette période tourmentée.


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *